Ici, on parle du web, du mobile et en plus on essaie d'approfondir… un peu !

Médias sociaux et métissage des classes

Médias sociaux et métissage des classes

Les médias sociaux nous permettent de nous ouvrir le monde et de s’ouvrir au monde n’est pas ? Ou en tout cas c’est ce que l’on pense, car lorsque l’on y regarde un peu plus près, on se rend compte que nous sommes sur le web l’image que nous avons de nous dans la vie réelle.

Un petit peu de psychologie donc, voyons ce que nous faisons des réseaux sociaux, en associant leur but et nos actions.

Chérissons nos amis et notre famille

C’est le but premier du mastodonte des réseaux sociaux, j’ai annoncé Facebook. Il y a trois catégories de personnes se trouvant sur ce type de médias : ceux qui n’y ont que leurs amis, ceux qui s’ouvre à d’autres personnes et ceux qui ne s’en servent que d’un point de vue strictement professionnel.

La majorité des personnes utilisant Facebook pour la première ou seconde raison, on peut se dire que ces mêmes personnes ont à peu près les mêmes habitudes dans la vie réelle. En effet, on imagine difficilement une personne timide à souhait ajouter à la pelle des inconnus sur Facebook (je parle évidemment de véritables comptes, avec une véritable interactivité).

La troisième catégorie contient des personnes évidemment très impliquées dans leur vie professionnelle et à fortiori ayant dépassé l’âge de l’adolescence.

Il semblerait également que peu d’utilisateurs n’ajoutent leur famille proche sur ce type des médias sociaux.

Suivons les marques

 

Sur d’autres types de médias, comme Twitter ou les blogs (ou encore Facebook d’ailleurs), vous pouvez suivre l’actualité des marques qui vous intéressent. Il est pourtant évident que vous n’allez vous intéresser qu’aux marques qui vous intéressent In Real Life (dans la vie réelle).

En général, vous allez également suivre les marques qui correspondent à vos goûts mais peut être vous permettre de suivre des marques présentant des produits ne faisant pas parti de votre budget. Mais pourquoi donc suivez-vous ces marques ? Car elles vous donnent envie bien sûr, que ce soit au niveau des réalisations esthétiques qu’elles créent, de leur marketing ou de n’importe quelle autre raison. Vous suivez Dior de la même façon que vous pouvez passer cinq minutes à regarder une de ses vitrines ou Millenium car vous aimez regarder leurs parties de League of Legends en streaming !

Vous restez donc dans votre réseau, votre quotidien. Vous portez de l’intérêt à ce qui vous intéresse dans la vie et votre intérêt digitale n’en est aucunement différent.

Partageons nos créations

Sur Youtube, Pinterest, Flickr, Instagram ou encore les blogs, il est possible de montrer des photos ou vidéos de créations diverses et variées, ces mêmes photos ou vidéos pouvant être la création elle même.

Mais partagez-vous vraiment ce que vous faîtes au monde entier ? Même s’il est vrai que de nombreux internautes vont tomber sur votre vidéo youtube de part sa viralité, il est bien heureusement évident que beaucoup d’entre eux n’en auront que faire et l’oublieront peu après.

Vous ne partagez pas votre contenu à tous chers artistes mais à des personnes ayant les mêmes centres d’intérêts ou plus précisément les mêmes goûts que ce que vous essayez de faire passer.

Il est important de noter cette différence, si nous ramenons cela au Community Management par exemple, il est inutile de posséder une page fan sur Facebook avec 100.000 fans si seulement 100 d’entres eux vont eux-mêmes se faire le relai de votre contenu. Autant en avoir 100, mais les bons ;).

En définitif

Il est important de bien comprendre ce que je viens de vous dire. Pour reprendre mon titre « Médias sociaux et métissage des classe », il est évident qu’aucun métissage n’est effectué sur le net, ou en tout cas pas plus que dans notre vie réelle, lorsque nous sortons de notre écran.

Comme beaucoup d’autres :

  • J’ai mes amis et ma famille sur Facebook
  • Je suis des CMs, des personnalités et professionnels du web ou de la communication et quelques amis sur Twitter.
  • Des passionnés du Social Media me suivent sur Pinterest ou sur ce blog
  • Ceux qui m’ont en contact sur Viadeo ou LindekIn se trouvent travailler dans le web ou la communication.

Bref, en fait je ne me suis pas si mélangé et quand je regarde autour de moi c’est la même chose, on s’en rend très vite compte en voyant l’arbre de relation qui se met en place entre vos contacts (vos contacts le sont entre eux).

C’est une notion très importante car elle permet de bien comprendre le retour d’une campagne Social Media. Il ne sert a rien d’avoir 100.000 followers sur Twitter lorsque vous tweetez sur l’aéronautique et que seuls 100 d’entre eux travaillent dans ce domaine. Il ne sert également à rien d’espérer faire partir la viralité d’une vidéo Youtube parlant de la chasse et de la pêche par une comunauté de pirates informatique.

Nous sommes ceux que nous sommes, le web est un monde rempli de castes sociales. Celles-ci ne se distinguent pas par une valeur monétaire mais bien par des centres d’intérêts ou des liens familiaux/professionnels.

Kevin PoudoulecKevin Poudoulec

Kevin Poudoulec - Fondateur

Freelance dans la création de sites web, je me suis passionné par les médias sociaux et le Community Management. Apple addict, j'ai créé Web Social afin de partager mes connaissances dans ces domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>