Ici, on parle du web, du mobile et en plus on essaie d'approfondir… un peu !

4 façons de surveiller votre e-répuration

4 façons de surveiller votre e-répuration

Il existe aujourd’hui trois types de personnes (physiques ou morales) :

  • Celles qui sont partout sur Internet (ou presque ;) )
  • Celles qui se trouvent sur quelques sites
  • Celles qui ne s’y trouvent pas du tout

Pour chacun de ces cas très spécifiques, il y a des chances que des gens parlent de vous. Et oui, même dans le cas où vous n’avez jamais touché un clavier ! Afin de vérifier cela, voici quatre points que je vous conseille de vérifier de temps en temps pour savoir ce qu’il se dit de vous sur la Toile.

Les moteurs de recherches

Pour trouver ce qu’il se dit sur votre personne sur le web, il faut commencer par rechercher ce qui vous correspond sur les moteurs de recherches. Rendez-vous donc sur www.google.com, www.yahoo.frwww.bing.com et/ou www.duckduckgo.com et tapez votre prénom suivi de votre nom, juste votre nom ou le nom de votre entreprise pour commencer, suivant ce que vous recherchez.
Faîtes ensuite des essais en liant ces mots-clés avec d’autres mots comme problème, arnaque, entreprise, concours et bien d’autres, surtout ceux qui peuvent avoir des rapports avec vos secteurs d’activités ! N’hésitez pas à taper des mots à consonance péjorative pour déterrer les vieux sujets, il ne faut pas avoir peur de le faire car cela vous évitera de vous rendre-compte de l’existence de ces pages web trop tardivement.

Faîtes également ces mêmes recherches avec des mots-clés anglais ! Je vous ai lié plusieurs moteurs de recherches pour que vous ayez le plus de résultats possible suivant les algorithmes que ceux-ci utilisent !

Et oui, tous n’ont pas les mêmes résultats de recherches ;) (SERP : Search Engine Result Page ou Page de résultats du moteur de recherches).

Les alertes

Afin d’être tout de suite au courant des bad buzz,  il est important de se tenir informé des articles parlant de vous. Pour cela, vous pouvez utiliser Google Alerts par exemple, Mention, ou encore Alerti. Cela vous permettra de définir des mots-clés et de recevoir une alerte (mail) quotidiennement ou de façon hebdomadaire vous citant les divers articles traitant de ces mots-clés.

Ces alertes seront plus ou moins intéressantes suivant votre stratégie digitale. Si vous êtes présents partout, il y a de fortes chances que de nombreuses personnes parlent de vous et vos alertes seront assez différentes les unes des autres. Si au contraire peu de personnes vous mentionnent, il est fort envisageable que ce soit vos statuts les plus retweetés ou partagés qui vous soient envoyés en alerte ou toute autre chose ne vous apportant rien de bien constructif.

Mais il est tout de même extrêmement important de suivre ses alertes. Comme je vous l’ai dis plus haut, cette technique est très importante pour contrer un bad buzz. Vous pouvez en effet très bien recevoir des alertes inutiles pendant trois ans et être la cible d’une atteinte à votre e-réputation du jour au lendemain. Dans ce cas là, vous serez bien heureux d’être tenu au courant le plus rapidement possible via ce procédé.

Un espace de communication

On ne le dira jamais assez, un espace de communication est efficace pour de nombreuses raisons sur la Toile. Aujourd’hui, nous dirons simplement qu’un blog, qu’une page Facebook ou un compte Twitter vous permet de communiquer avec les internautes et donc de vérifier ce qu’ils pensent de vous au jour le jour.
Cette démarche suit une citation très connue : mieux vaut prévenir que guérir. En effet, dans le cas du bad buzz énoncé plus haut, il aurait été bon de le voir venir.

Bien sûr, cette méthode n’est en aucun cas intéressante pour une personne (toujours physique ou morale) n’étant pas du tout présente sur le web, mais pour celles ayant une véritable stratégie et cherchant à améliorer leur visibilité et/ou à se promouvoir sur le net, cela devient indispensable.

Il faut d’ailleurs toujours garder à l’esprit que votre espace de communication mis en place (média social) est évidemment différent d’un espace de contact par mail. Il faut qu’il y ait discussion et que vous puissiez voir ce que les internautes pensent de vous avant qu’ils en arrivent à vous contacter, ceci afin de toujours améliorer votre image auprès de ceux-ci.

Les recherches internes

Sur de nombreux médias sociaux, il vous est possible de faire des recherches. Nous prendrons l’exemple des réseaux sociaux où naissent naturellement des quantités de données pouvant atteindre (de façon positive ou négative) votre e-réputation.

Sut Twitter, il vous est possible d’effectuer une recherche de tweets comprenant certains mots-clés que vous choisissez. N’hésitez pas à faire un état des lieux réguliers, toujours pour les mêmes raisons : cela vous permettra de savoir ce qu’il se dit sur vous et de pouvoir répondre aux critiques avant que cela ne soit trop tard.

Sur Facebook, vous pouvez effectuer une recherche de la même façon et regardez si votre marque est victime d’être la cible de fausse page amenant de vos témoignages. Attention, l’inverse peut également se produite et des pages non-officielles peuvent faire parler de vous en bien ;) .Sur Google Plus ou Pinterest, vous pouvez effectuer la même méthode et faire ainsi un tour rapide de vos mots-clés sur le web.

Ndlr : En droit, une personne morale est une entité juridique abstraite, généralement un groupement, dotée de la personnalité juridique, à l’instar d’une personne physique (un être humain). Wikipedia.

Kevin PoudoulecKevin Poudoulec

Kevin Poudoulec - Fondateur

Freelance dans la création de sites web, je me suis passionné par les médias sociaux et le Community Management. Apple addict, j'ai créé Web Social afin de partager mes connaissances dans ces domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>