Ici, on parle du web, du mobile et en plus on essaie d'approfondir… un peu !

La curation, un joli mot pour ne rien dire

La curation, un joli mot pour ne rien dire

Il semblerait que d’ici quelques années, le contenu sur le web doublera toutes les 72 heures. Cela s’explique assez facilement : comme moi qui ait créé ce blog il y a quelques mois, beaucoup d’autres vont suivre et même si certains arrêteront, les restants viendront s’ajouter à la liste déjà extrêmement grande de sites publiant du contenu. Et je ne vous parle que des blogs, mais on peut également citer les réseaux sociaux (facebook, twitter mais aussi Youtube ou Pinterest) qui ont de plus en plus d’utilisateurs qui sont eux mêmes de plus en plus formés et utilisateurs de ces ressources, faisant aujourd’hui en grande majorité partie des générations Y et C.

Qu’est-ce que la curation ?

La création de contenu a de beaux jours devant elle. Que ce soit un bien ou un mal, chacun son point de vue mais il semblerait que pour beaucoup la curation soit nécessaire dans le but de ne pas ajouter toujours plus de contenu.

Mais qu’est ce donc véritablement que la curation de contenu, pratiquée professionnellement par ceux qui depuis peu sont entré dans le corps de métier appelé Curateur ?

Si je devais donner ma propre définition, je dirai que la curation de contenu est une succession d’étapes pour quiconque est présent dans une communauté, que ce soit en tant que Community Manager ou en tant que personne impliquée tout simplement. Ces étapes consistent en fait à se renseigner sur les sujets pouvant rejoindre le thème principal de la communauté, de trier ses sujets par intérêt et à les partager ensuite à cette même communauté.

Ou encore, mais cette fois-ci ce n’est pas de moi :

La curation de contenu (de l’anglais content curation ou data curation) est une pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné. La curation est utilisée et revendiquée par des sites qui souhaitent donner une plus grande visibilité et une meilleure lisibilité à des contenus (textes, documents, images, vidéos, sons…) qu’ils jugent utiles aux internautes et dont le partage peut les aider ou les intéresser.

La curation de contenu s’inscrit dans la mouvance du Web sémantique, un écosystème plus organisé qui permettrait aux machines de traiter plus intelligemment les requêtes des internautes et d’afficher des pages de résultats plus pertinentes. (Wikipedia)

La naisance d’un nouveau terme

Imaginez-vous maintenant dans une communauté, en tant que Community Manager (la personne ayant pour rôle d’animer cette communauté) ou en tant que membre plus discret. Vous faites vous même peut être parti d’un club de sport, de lecture, d’une association ou encore d’une guilde de jeux vidéo ? Vous devez donc être par moment dans le rôle du Curateur. Vous faites en effet de la curation en relayant une information sur l’équipe ayant gagné la Champions League, sur le dernier livre de Weber, vos recherches sur la loi 1901 ou encore sur la sortie de la prochaine beta de Guild Wars 2. Tout ceci se fait naturellement et il n’était pas nécessaire d’y donner un nom pour que cela existe.

Mais pour certaines personnes travaillant dans le domaine du web, il est certain qu’il est préférable de dire « Je fais de la curation de contenu » plutôt que « Je relaye de l’information pertinente ». Tout d’abord parce qu’elle n’est pas toujours pertinente :D (et oui pauvre de nous, certains se font avoir en relayant des informations datant du 1er Avril), et surtout parce que cela fait plus professionnel.

Je ne les blâme pas, il y a bien d’autres termes ayant vu le jour de cette facon mais il est important de souligner que la curation se fait naturellement par toute personne impliquée dans un groupe d’individus.  Et plus généralement par toute personne pratiquant une veilleView definition in a new window (lire: Ne pas confondre Veille et Curation).  A quoi en effet sert-il d’effectuer une veille quotidienne si c’est pour la garder pour soi sans en faire profiter sa communauté, sans montrer à tous que l’on pratique cette recherche d’informations ?

Faire de la veille et la redistribuer à sa communauté, on appelle cela de la curation.
Faire de la veille et la redistribuer à son entreprise, on appelle aussi cela de la curation.
Faire de la veille et ne la redistribuer à personne, on appelle cela une perte de temps ou une fausse idée car elle sera forcément redistribuée tôt ou tard.

Je dirai donc que la curation n’est autre qu’un  joli terme donné à une tâche pour lui donner de l’importance et qu’elle est de toute façon soit présente concrètement soit de façon transparente dans chaque communauté. Ce terme a tout de même son importance dans notre société, elle montre l’avancée d’un web de plus en plus social comprenant des internautes de plus en plus soucieux de la qualité de leurs retransmissions :) .

Kevin PoudoulecKevin Poudoulec

Kevin Poudoulec - Fondateur

Freelance dans la création de sites web, je me suis passionné par les médias sociaux et le Community Management. Apple addict, j'ai créé Web Social afin de partager mes connaissances dans ces domaines.

2 Commentaires

  1. Bonjour Kevin,

    Merci pour cet article très pertinent, je m’y perdais sur ces termes de veille et de curation et j’ai longtemps cru que c’était la même chose. Aujourd’hui c’est plus clair dans mon esprit :) d’ailleurs je serais curieuse de savoir depuis quand est utilisé le terme « curation » que je n’avais jamais entendu il y a 1-2 ans de cela.
    Bonne journée !

    Laurène

    • Sur Wikipedia, on nous dit que le terme a été utilisé la première fois en octobre 2009 aux Etats-Unis et fin 2010 en France donc tu n’as pas tord, cela ne fait même pas deux ans que nous l’utilisons :) .

      En tout cas, content de t’avoir éclairé !

      Kevin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>